Politique

RDC : de Kabila à Tshisekedi… Lambert Mende assume tout

Pendant onze ans, il fut le tonitruant porte-parole du gouvernement de l’ancien président. Désormais passé dans le camp de Félix Tshisekedi, il ne « regrette rien de ses choix ». Et milite pour que son nouveau champion effectue un second mandat.

Réservé aux abonnés
Par - envoyée spéciale à Kinshasa
Mis à jour le 21 octobre 2022 à 18:28

Lambert Mende à Kinshasa, le 21 octobre 2022. © Samy Ntumba Shambuyi pour JA

Qui ne le connaît pas ? Ce ton, éternellement assuré. Ces yeux, qui s’écarquillent au moindre énervement. Le reste du visage, presque toujours imperturbable. À sa manière, Lambert Mende Omalanga est devenu une star. Adoré par quelques-uns, exécré par beaucoup, il était impossible de le rater pendant des années. Onze ans durant, sur les plateaux de télévision, aux micros des radios et lors du traditionnel point presse hebdomadaire du gouvernement, l’ancien ministre de la Communication (de 2008 à 2012 puis de 2014 à 2019) fut la voix du régime de Joseph Kabila.

À Lire RDC : Lambert Mende, la geste et la parole

Aujourd’hui, il n’a perdu ni sa gouaille ni son sens de la punchline. Mais ses journées sont devenues beaucoup plus calmes. Trois ans après avoir rendu son portefeuille, il reçoit dans les bureaux de son parti politique, la Convention des Congolais unis (CCU), entouré de photos de Patrick Lumumba. « Je dors mieux et ma femme me dit que j’ai meilleur mine », se félicite-t-il.

Un SMS au président