Économie

RDC – Congo Airways : dotation contre rétrocommission, les aveux de Pascal Kasongo Mwema

Entendu par l’Inspection générale des finances quelques jours avant sa fuite, le directeur général de la compagnie aérienne congolaise avait retracé le curieux parcours d’un chèque de 612 500 euros, officiellement destinés à régler des arriérés de salaires. JA a pu consulter en exclusivité les procès-verbaux d’audition.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 20 octobre 2022 à 18:44

Pascal Kasongo Mwema, directeur général de Congo Airways. © DR

Samedi 15 octobre, le directeur général de Congo Airways, Pascal Kasongo Mwema, était attendu au Cap, à l’assemblée générale annuelle de l’Association des transporteurs aériens d’Afrique australe (AASA), dont il était un conférencier confirmé. Mais il ne s’y est pas présenté. Il a été remplacé au pied levé par son directeur commercial, Norbert Sengamali Lukukwa, monté à sa place à la tribune – leurs noms ont depuis disparu du programme officiel de l’évènement.

Et pour cause : le directeur général de Congo Airways, en fuite, était alors introuvable – il a depuis été arrêté, selon nos informations. La veille, son directeur financier, Emile Gilbert Kakese, avait, lui aussi, été interpellé. La procédure s’est soudainement accélérée, alors que la compagnie congolaise, dont la gestion est régulièrement critiquée par le ministre des Transports, Chérubin Okende, est depuis des semaines sous le coup d’une enquête de l’Inspection générale des finances (IGF), dirigée par Jules Alingete Key.

À Lire RDC – Congo Airways : Chérubin Okende fustige une compagnie « en faillite »

Il faut dire que les soupçons de mauvaise gestion au sein de la compagne ont été étayés dès la fin de septembre par les auditions de Pascal Kasongo Mwema et de Emile Gilbert Kakese, dont Jeune Afrique a pu consulter en exclusivité les procès-verbaux.

« Une question de survie »