Économie

Boissons : au Sénégal, IBS en effervescence avec Coca-Cola

À la suite du divorce du géant américain avec le groupe Castel, l’Industrie des boissons du Sénégal en est devenue, en juillet, l’embouteilleur exclusif dans le pays. Jeune Afrique a rencontré la famille El Sahili, aux manettes de cette entreprise fondée en 2013.

Réservé aux abonnés
Par - à Dakar
Mis à jour le 21 octobre 2022 à 11:38

Une usine d’embouteillage de Coca Cola. © Czybik / VW Pics-Zuma-REA.

Avis aux amateurs : les boissons gazeuses de la marque Africa Star ne sont plus commercialisées au Sénégal. Il en sera bientôt de même pour les canettes de jus Uno et la boisson énergisante Black Power. En devenant, en juillet, l’embouteilleur exclusif de The Coca-Cola Company dans le pays, l’Industrie des boissons du Sénégal (IBS) a dû faire une croix sur ses propres marques pour se concentrer sur celles proposées par le géant américain – à savoir Coca-Cola, Fanta, Sprite, Minute Maid et Schweppes. « Cela n’a pas été facile », concède Rouda El Sahili, son directeur général, que Jeune Afrique a rencontré au siège de l’entreprise créée en 2013, dans la zone industrielle de Hann Bel-Air à Dakar.

Mais l’histoire du groupe familial avec la marque américaine ne date pas d’hier. « Nous étions déjà partenaires depuis 2016 sur la mise en canette et depuis 2018 sur l’exportation de leurs produits