Politique

Guinée : contre Mamadi Doumbouya, Cellou Dalein Diallo entre en « résistance »

Le président de l’UFDG dénonce la gouvernance de Mamadi Doumbouya qu’il accuse de vouloir rester au pouvoir « le plus longtemps possible ». Il a reçu Jeune Afrique à Dakar, où il réside par intermittence depuis qu’il a quitté la Guinée.

Réservé aux abonnés
Par - à Dakar
Mis à jour le 21 octobre 2022 à 11:21

Cellou Dalein Diallo, opposant à Mamadi Doumbouya à Dakar, le 19 octobre 2022. © Guillaume Bassinet pour JA.

Il avait « applaudi des deux mains » à la prise de pouvoir du colonel Mamadi Doumbouya, et n’avait pas manqué de le féliciter pour ce « sursaut démocratique ». Ravi d’assister à la chute de son meilleur ennemi, Alpha Condé, Cellou Dalein Diallo n’avait pas ménagé ses efforts en faveur des militaires.

À Lire Guinée : Mamadi Doumbouya et le difficile apprentissage du pouvoir

L’ancien Premier ministre guinéen n’avait pas hésité à décrocher son téléphone pour plaider leur cause et leur éviter les sanctions. Auprès du président en exercice de la Cedeao d’alors, le Ghanéen Nana Akufo-Addo, de Rosemary DiCarlo, la secrétaire-générale adjointe des Nations unies, ou de ses amis à l’Union européenne (l’euro-député Jean-Louis Borloo ou le président du Conseil Charles Michel), Cellou Dalein Diallo s’était fait l’avocat de la junte.

Contact rompu