Économie

Maurice, le bon élève sur lequel on peut copier

Cet État de l’océan Indien peut-il être considéré comme le laboratoire des bonnes pratiques économiques en Afrique ? Son ministre des Finances, Renganaden Padayachy, le pense, et prône des politiques peu conventionnelles mais efficaces.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 24 octobre 2022 à 14:40

Renganaden Padayachy, ministre mauricien des Finances. © Ministère des Finances, de la Planification économique et du Développement de Maurice

Comme tous les ministres des Finances, Renganaden Padayachy ne dort pas très bien la nuit, se demandant comment garder les lumières allumées face à la hausse vertigineuse des factures d’énergie. Mais, probablement pas comme tous ses homologues, il a trouvé la réponse : il faut faire un effort considérable en faveur des énergies vertes. « D’ici à 2032, 60 % de notre production énergétique proviendra des renouvelables », explique le ministre mauricien des Finances, de la Planification économique et du Développement. « Cela aura un impact majeur sur notre balance commerciale. »

À lire sur The Africa Report« Mauritius is catalysing finance for Africa » – Padayachy

Il se dit aussi que Maurice pourrait devenir un hub d’expertise et d’innovation en matière d’énergie verte, comme elle le fut dans d’autres secteurs, notamment le textile et l’agroalimentaire, en s’installant progressivement