Économie

Bénin : à Glo-Djigbé, Arise fait le pari du coton XXL

En exportant son modèle de la zone économique spéciale, déjà présente au Gabon, la société panafricaine souhaite faire du pays un acteur incontournable sur les marchés du coton et de la noix de cajou grâce au développement de son secteur industriel. Reportage.

Réservé aux abonnés
Par - envoyée spéciale à Glo Djigbé
Mis à jour le 23 octobre 2022 à 17:16

Fabrication de vêtements « Made in Bénin » dans l’une des usines de la GDIZ. © Sophie Eyégué.

Sur la route inter-États qui relie Cotonou aux exploitations agricoles du nord du pays, la zone industrielle de Glo-Djigbé (GDIZ) prend forme. Bientôt, les préfabriqués installés à l’entrée laisseront place aux buildings de la partie commerciale, les tractopelles aux camions de marchandises, et les ouvriers du BTP à ceux des usines.

L’idée de cette zone industrielle naît en 2016 dans le cadre du Programme d’action du gouvernement (PAG). Arise IIP (65 %) et l’État (35 %) établissent la Société d’investissement et de promotion de l’industrie (Sipi), qui gère la GDIZ, avec l’objectif de « transformer de façon structurelle l’économie béninoise », pour reprendre les mots du président Patrice Talon. Plus concrètement, explique Létondji Beheton, directeur général (DG) de la GDIZ, cela signifie faire passer de « la rente de produits agricoles bruts à l’exportation de produits transformés » le Bénin, qui a, en ce sens, décidé d’interdire l’exportation de cajou et de soja bruts à partir du 1er avril 2024.

À Lire Le Bénin, un nouveau modèle économique ouest-africain ?

Une ville d’affaires

Idéalement située à 45 km de Cotonou, la zone industrielle bénéficie d’un accès privilégié à la capitale économique et au port autonome de cette dernière, ainsi qu’à l’aéroport et, bientôt, à une ligne de chemin de fer rattachée au réseau existant. Grande de 1640 hectares, la GDIZ, qui pourra accueillir une centaine d’entreprises, représente une ouverture vers la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao), un vaste marché de plus de 400 millions de consommateurs.