Société

Burkina Faso : le lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana maintenu en prison

Incarcéré depuis janvier pour des soupçons de tentative de putsch contre Roch Marc Christian Kaboré, l’influent officier a vu sa demande de remise en liberté provisoire rejetée par la justice militaire.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 12 octobre 2022 à 20:19

Le lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana. © DR

Après cinq heures d’audience à huis clos, la justice militaire burkinabè a tranché. Le lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana, dont la défense demandait la remise en liberté provisoire, devra encore attendre. « Il reste en prison », a confirmé à Jeune Afrique Me Paul Kéré, avocat de l’officier incarcéré à la Maison d’arrêt et de correction des armées (Maca).

Douche froide

Pour les dizaines de ses partisans qui s’étaient massés devant le tribunal militaire de Ouagadougou, scandant des slogans réclamant une libération, la décision du juge militaire a fait l’effet d’une douche froide. C’est aussi un sérieux revers pour Emmanuel Zoungrana, détenu depuis le 10 janvier dernier.

À Lire Burkina Faso : Ibrahim Traoré va-t-il rester au pouvoir ?