Politique

Tchad : pourquoi Mahamat Idriss Déby Itno a nommé Saleh Kebzabo Premier ministre

Saleh Kebzabo a été désigné, mercredi 12 octobre, Premier ministre du gouvernement de transition. Un choix stratégique pour le président Mahamat Idriss Déby Itno.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 12 octobre 2022 à 15:24

Saleh Kebzabo, le 12 avril 2021. Longtime Chadian politician and opposition leader Saleh Kebzabo, the President of the National Union for Democracy and Renewal poses after an interview with AFP at his residence in N’djamena, on April 12, 2021. © MARCO LONGARI/AFP

L’annonce aura finalement été plus rapide que prévue. Alors que Mahamat Idriss Déby Itno n’a été investi président de la transition tchadienne que le 10 octobre, Saleh Kebzabo, 75 ans, a donc été nommé Premier ministre seulement deux jours plus tard, ce mercredi 12 octobre.

L’ancien journaliste – il est notamment passé par la rédaction de Jeune Afrique – a été durant ces deux dernières décennies l’un des plus farouches opposants à Idriss Déby Itno, décédé en avril 2021. Quatre fois candidat à l’élection présidentielle, il avait cependant rallié le premier gouvernement de transition de Mahamat Idriss Déby Itno, en mai 2021.

Grand jeu des pronostics

Plusieurs de ses proches occupaient ainsi un poste dans l’équipe sortante, celle du désormais ex-Premier ministre, Albert Pahimi Padacké. Le président de l’Union nationale pour le développement et le renouveau (UNDR) avait lui-même été nommé vice-président du comité d’organisation du Dialogue national inclusif et souverain, qui s’est achevé le 8 octobre dernier.

À Lire Saleh Kebzabo : « La solution économique au Tchad est d’abord politique ! »