Finance
 © Jeune Afrique

Cet article est issu du dossier

Classement exclusif : les 300 champions de la finance

Voir tout le sommaire
Économie

Croissance, révolution digitale, nouveaux acteurs : quel avenir pour les champions africains de la finance ?

Après la sortie du classement annuel « Les 300 des champions de la finance » et un mois avant la tenue de l’Africa Financial Industry Summit, à Lomé les 28 et 29 novembre, Jeune Afrique et The Africa Report vous proposent une réflexion sur l’avenir du secteur bancaire africain, lors d’une conférence digitale ce jeudi 13 octobre.

Par
Mis à jour le 14 octobre 2022 à 12:55

© Photomontage : Jeune Afrique

Pandémie, inflation, crise énergétique, dette… Si le secteur bancaire africain a jusqu’ici prouvé sa résilience face aux crises successives et à leurs conséquences, son horizon reste plus que jamais incertain face à la multiplication des risques : défauts de paiement, baisse de la rentabilité, risque de liquidité… Le tout alors que l’industrie connaît une reconfiguration autour des fintechs qui émergent peu à peu comme les acteurs clés de l’inclusion financière sur le continent. Comment les banques africaines traversent-elles les bouleversements actuels ? Quelles sont leurs perspectives à court et moyen terme ?

Best practices et stratégies

Pour aborder ces thématiques, Jeune Afrique et The Africa Report organisent une conférence digitale avec l’Africa Financial Industry Summit*, en partenariat avec la Société financière internationale (IFC), diffusée le 13 octobre de 10 h à 11 h30 (UTC).

À Lire Au Nigeria, nouveau bastion de la fintech, les banques ont-elles du souci à se faire ?

Un webinaire en trois temps qui braque les projecteurs sur le futur : en ouverture, et pour la première fois, le classement des 200 premières banques du continent est dévoilé et décrypté. Une table ronde s’intéresse ensuite aux stratégies mises en œuvre par l’industrie financière et aux « best practices » à suivre pour résister aux crises successives survenant dans le monde entier, parfois avec plus de sévérité en Afrique. Un dernier panel est enfin consacré aux nouveaux acteurs de la finance : sont-ils des partenaires ou de sérieux compétiteurs pour les acteurs traditionnels du secteur ?

Cliquer sur l’image pour accéder au site.

Cliquer sur l’image pour accéder au site.

Pour en débattre, l’événement réunit Gwendoline Abunaw, administrateur directeur général à Ecobank Cameroun et de la zone Cemac, Aliou Maïga, directeur groupe Industries financières Afrique à l’IFC, Abdelaziz Lahlou, économiste en chef d’Attijari Global Research, Aristide Ouattara, associé au sein du cabinet Deloitte, et Babs Ogundeyi, fondateur & CEO de Kuda. (Initialement annoncé, Paul Russo, directeur général de KCB group, a finalement annulé).

*Fondé en 2021 par Jeune Afrique Media Group, avec le soutien de l’IFC (groupe Banque mondiale), l’Africa Financial Industry Summit (Afis) est une organisation sœur de l’Africa CEO Forum, la principale plateforme du secteur privé africain.