Économie

Cameroun, Gabon, Bénin… Faute de rentabilité, Air Sénégal ajuste son terrain d’activités

Le pavillon sénégalais doit renoncer à sa ligne d’Afrique centrale ainsi qu’au prolongement de son vol entre New York et Baltimore-Washington.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 11 octobre 2022 à 12:39

Un avion d’Air Sénégal, le 15 novembre 2019. © PASCAL PAVANI/AFP

Dont acte. Il n’aura pas fallu trois mois au nouveau directeur général d’Air Sénégal, Alioune Badara Fall, nommé le 12 juillet, pour prendre des mesures radicales.

Le 10 octobre, la compagnie annonçait ainsi, dans un communiqué des plus brefs, la suppression dès le 30 octobre de la ligne d’Afrique centrale (Cotonou, Douala et Libreville) en raison des « mauvaises performances financières de cette ligne triangulaire depuis son lancement en mars 2021 ».

À Lire Air Sénégal : les coulisses de l’opération de sauvetage gérée par Macky Sall

Fin janvier, le pavillon sénégalais se retirera aussi de Baltimore-Washington, se contentant de desservir l’aéroport JFK de New York. Si aucun communiqué ne l’annonce encore, les distributeurs de billets indiquent ne plus prendre de réservation au-delà de cette date, selon la presse spécialisée.

Rétropédalage

Deux décisions qui découlent assez logiquement des premiers constats de la task force d’Alioune Badara Fall : le directeur de la