Culture

Tunisie : la Djerba des cultes

On connaît l’implantation séculaire juive à Djerba et le célèbre pèlerinage annuel à la Ghriba, on sait moins que la communauté grecque y a implanté le culte orthodoxe et que l’islam pratiqué est ibadite. C’est cette terre œcuménique qui s’apprête à accueillir le 18e sommet de l’Organisation internationale de la Francophonie, les 19 et 20 novembre.

Réservé aux abonnés
Par - à Tunis
Mis à jour le 14 novembre 2022 à 09:54

Un jeune fidèle juif pendant le pèlerinage annuel à la synagogue de la Ghriba, dans le quartier de Hara es-Sghira, à Djerba. © Montage JA; Nicolas Fauque

TUNISIE : DJERBA LA FAROUCHE (1/3) – L’île aux ascendants berbères est connue pour avoir accueilli et abrité, selon la légende, les juifs fuyant la destruction du premier Temple, en 586 av. J-C. L’un des principaux marqueurs de cette présence juive est le pèlerinage annuel à la synagogue de la Ghriba, qui a même pris une dimension plus internationale dans les années 2000.

À Lire [Série] Tunisie : Djerba la farouche

L’édifice, où une pierre du Temple aurait été enchâssée dans une voûte de la salle de prières, est nommée « l’Étrange », du surnom d’une sainte qui avait péri sur cette colline dans un incendie, mais dont le corps avait été épargné par les flammes. Les récits de l’installation de la communauté juive, qui vit entre Hara el-Kbira et Hara es-Sighra, sont si nombreux que l’on en oublie que l’île abrite de nombreuses communautés qui vivaient en bonne intelligence.