Politique

Cameroun : Marcel Niat Njifenji ou Michel Meva’a Meboutou… Qui dirige vraiment le Sénat ?

Malade depuis de longs mois, le secrétaire général de la Chambre haute, Michel Meva’a Meboutou, ne craint pas d’empiéter sur les plates-bandes de son président, lui aussi très affaibli. Maître du jeu, Paul Biya s’est jusque-là gardé d’arbitrer cette bataille de timoniers, laquelle paralyse désormais l’institution.

Réservé aux abonnés
Par - à Yaoundé
Mis à jour le 7 octobre 2022 à 13:15

Michel Meva’a Meboutou. © Maboup

Un secret absolu entoure l’état de santé du secrétaire général du Sénat, Michel Meva’a Meboutou, âgé de 83 ans et récemment évacué en urgence vers un hôpital suisse. Les hauts fonctionnaires camerounais n’ont certes pas pour habitude de rendre publics leurs bulletins médicaux, mais aucune nouvelle du patient – pas même le lieu exact de son hospitalisation – n’a jusque-là filtré.

À Lire Cameroun : chez les Niat, la politique de père en fils 

À des milliers de kilomètres des montagnes helvètes, entre les collines de Yaoundé, les parapheurs continuent de s’empiler sur le bureau déjà chargé de l’indéboulonnable « SG ». Car, bien que malade, affaibli et régulièrement absent depuis plusieurs années, Michel Meva’a Meboutou n’a jamais jugé nécessaire de déléguer ses pouvoirs à son adjoint, Bernard Wongolo, un ancien gouverneur aujourd’hui cantonné, impuissant, à l’observation de l’immobilisme dans lequel le Sénat est plongé.

Ni locaux ni organigramme

Neuf ans après sa création, le Sénat camerounais ne dispose toujours pas de locaux (ses membres se réunissent au Palais des Congrès), ni d’organigramme officiel, et aucune des personnes qui y sont employées n’a de contrat de travail. Il n’a pas non plus de site internet, ni de responsable de la communication. À la fin du mois de septembre, la presse locale a révélé l’existence d’un parking sur lequel des véhicules acquis par l’exécutif du Sénat sont entreposés par dizaines, en attente de trouver preneur. Pourquoi sont-ils stockés là et à qui sont-ils destinés ? Personne, parmi ceux que nous avons contactés, n’a été en mesure de répondre à ces questions.