Politique
Une statue du stade de l’Amitié, à Libreville, le 21 janvier 2012. © Francois Mori/AP/SIPA

Cet article est issu du dossier

Gabon : présidentielle, législatives, locales… le compte à rebours est lancé

Voir tout le sommaire
Société

Gabon : la caravane des animaux… menacés

Le dessinateur Cédric Kenfack Tiogo et l’entrepreneur Noël Delamar Edzang mettent la dernière main à Caravan for Green. Objectif de ce projet itinérant qui doit démarrer à la fin de l’année : sensibiliser les jeunes vivant dans les zones forestières aux espèces animales menacées.

Mis à jour le 20 novembre 2022 à 11:53

Noël Delamar Edzang ( à g.) et Cédric Kenfack Tiogo, les concepteurs de Caravan for Green. © MDMM pour JA.

Dans ce dossier

Tous deux ont été sélectionnés par Young African Leaders Initiative (Yali), le très sélectif concours international créé par l’ex-président américain Barack Obama. Ils suivront leur formation à Dakar, mais à des périodes différentes : Cédric Kenfack Tiogo en 2016, alors qu’il habitait encore au Cameroun, son pays d’origine, et le Gabonais Noël Delamar Edzang en 2018.

C’est au Gabon, où Cédric Kenfack Tiogo s’est établi entre-temps, que tous deux se sont rencontrés, via le réseau des alumni de Yali Dakar. « C’est par ce réseau, qui m’a permis de m’insérer au Gabon, que j’ai fait la connaissance de Noël. Et nous sommes devenus amis. »

BD et mini-livres

Sensibilisés aux questions environnementales, en particulier à la protection de la biodiversité, Cédric Kenfack Tiogo et Noël Delamar Edzang décident, en 2020, de monter un projet ensemble. Leur engagement citoyen a toujours visé les jeunes. Aussi, après une phase de recherche d’informations, ils tranchent : leur projet, qu’ils nomment « Caravan for Green », portera sur la sensibilisation de la jeunesse gabonaise aux espèces animales menacées. Pour cela, une caravane se rendra dans les zones forestières du Gabon, où le problème est particulièrement brûlant.

À Lire Biodiversité : l’homme est un loup pour l’homme… mais pas seulement

Pas difficile pour l’un et l’autre de trouver leur place au sein de ce projet qu’ils peaufinent jour après jour. Leurs compétences et leurs expériences se complètent. Cédric Kenfack Tiogo, dessinateur de BD, infographiste et animateur 2D, gère la société J2M Productions. Spécialisée dans l’événementiel et le management d’artistes, celle-ci porte l’initiative – de quoi rassurer les partenaires. Noël Delamar Edzang, coach en gestion de projet, qui a travaillé au Fonds mondial pour la nature (WWF) Gabon de 2012 à 2017, s’occupe quant à lui des questions financières. L’ONG Appli, dédiée à la formation et au conseil aux jeunes entrepreneurs, où il est chargé des relations publiques, permettra de diversifier les sources de financement du projet.

La sensibilisation des jeunes se fera à l’aide de dessins, de courts textes présentant les animaux et racontant leur histoire. « Nos supports sont de grands panneaux, des tee-shirts, des fiches et des cartes postales présentant les animaux les plus menacés de disparition. Nous créerons aussi des BD et des mini-livres, avec des textes illustrés ou sous forme de questions-réponses et de dessins à colorier. Nous en sommes au stade des prototypes et des spécimens », explique Cédric Kenfack Tiogo.

Des étapes à Oyem, Lambaréné et Gamba

La recherche de partenaires (financiers, techniques et d’appui logistique) est en cours. Les deux associés ont déjà obtenu l’accord de WWF Gabon. L’Agence nationale des parcs nationaux du Gabon (ANPN) leur fournit des informations et des statistiques sur les animaux, ainsi que les renseignements pratiques. Les compagnies forestières, pétrolières et de télécoms approchées confirmeront leur accord après la réception des informations nécessaires à leur prise de décision. Les deux associés s’y attellent.

À Lire Gabon : une brigade d’élite pour la jungle

Parcours détaillé étape après étape et chiffré au kilomètre près, besoins en matériels et en logistique, fabrication des supports… Le budget, qui proposera plusieurs formats de sponsoring (cash, prestations de services, etc.), est en cours d’élaboration. La caravane devrait s’ébranler d’ici à la fin de l’année. Pour l’heure, trois localités ont été retenues pour accueillir Caravan for Green : Oyem (Woleu-Ntem), Lambaréné (Moyen-Ogooué) et Gamba (Ogooué-maritime). Une liste qui devrait s’allonger.