Politique
Une statue du stade de l’Amitié, à Libreville, le 21 janvier 2012. © Francois Mori/AP/SIPA

Cet article est issu du dossier

Gabon : présidentielle, législatives, locales… le compte à rebours est lancé

Voir tout le sommaire
Économie

Bantoo Chocolate, le secret des tablettes made in Gabon

De la plantation familiale, près de Lambaréné, à leur chocolaterie de Libreville, en passant par les États-Unis d’Obama et le nord de la France, les fondateurs de Kakao Mundo, les frères Ayimambenwe ont investi tous les métiers de la filière cacao. Et c’est un succès sur toute la ligne.

Réservé aux abonnés
Par - Envoyée spéciale à Libreville
Mis à jour le 30 octobre 2022 à 15:04

Sébastien et Jonathan Ayimambenwe, les fondateurs de Kakao Mundo, dans leur chocolaterie, à Libreville. © DR

Dans ce dossier

C’est dans l’atelier Kakao Mundo, créé en 2018 à Libreville, que sont fabriquées chaque jour les tablettes de la marque Bantoo Chocolate. La chocolaterie en produit environ 300 par jour : noir, au lait, avec ou sans ingrédients (pistaches, arachides, noisettes, caramel, coco, amandes salées…), et en barres de 5, 30 ou 100 grammes – sans oublier les formats professionnels pour les pâtissiers. Fèves de cacao, arachides, noix de coco… Tout est produit localement, sans déforestation. Tout est naturel : pas de pesticide, ni d’additif, ni d’huile dans les produits. Même le design du packaging est réalisé en interne.

Pour parvenir à ce chocolat 100 % made in Gabon, il a fallu du temps, de l’énergie, de la ténacité et des heures de formation aux frères Ayimambenwe, dont les débuts de cacaoculteurs ne furent pas un succès, tant s’en faut.

À Lire Loin derrière la Côte d’Ivoire ou le Ghana, le Gabon relance sa filière cacao

Formation, transformation et valeur ajoutée