Diplomatie

Sénégal : Sall, Hollande et les biens mal acquis

François Hollande et Macky Sall, le 1er mars 2013, à l'Élysée. © Bertrand Guay/AFP

Lors de leur rencontre à Paris, le 1er mars, les présidents sénégalais, Macky Sall, et français, François Hollande, ont échangé des informations sur la traque de biens mal acquis des ex-barons du clan Wade.

Il a beaucoup été question de la traque aux biens mal acquis lors d’un entretien entre Macky Sall et François Hollande, le 1er mars à l’Élysée. Le président sénégalais, qui effectuait en France une visite de trois jours, a expliqué à son homologue les procédures engagées dans son pays contre plusieurs anciens ministres et conseillers d’Abdoulaye Wade, notamment Karim, son fils. Sall a précisé que « de forts soupçons » pèsent sur ces personnes en raison de l’importance considérable de leurs patrimoines respectifs. Le volet français de l’enquête ouverte à Paris en décembre, à la suite d’une plainte de l’État du Sénégal, n’a en revanche pas été abordé. À l’évocation du nom de l’ancien président, François Hollande s’est enquis de sa situation. Sall lui a indiqué qu’il résidait à Versailles.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte