Économie

L’offensive américaine sur les métaux critiques africains

Les États-Unis cherchent à diversifier leur chaîne d’approvisionnement en minéraux stratégiques, essentiels à la révolution énergétique.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 1 octobre 2022 à 15:29

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken pendant la réunion du Partenariat pour la sécurité des minéraux à New York, le 22 septembre 2022. © Craig Ruttle / POOL / AFP

L’Occident cherche à réduire sa dépendance à la Chine et à la Russie, dans les domaines des matières premières et de l’énergie. Les pays producteurs du continent africain espèrent bénéficier de normes environnementales, sociales et de gouvernance plus contraignantes, pour profiter de leurs ressources.

À lire sur The Africa ReportUS looks to Africa to diversify supply chain for critical minerals

Cette équation était au menu de la réunion du Partenariat pour la sécurité des minéraux qui s’est tenue le 22 septembre, en marge de l’Assemblée générale des Nations unies. Autour de la table, les partenaires habituels des États-Unis, l’Australie, le Canada, la Finlande, la France, l’Allemagne, le Japon, la Corée du Sud, la Suède, le Royaume-Uni et la Commission européenne. Mais aussi des pays riches en minerais désireux de bénéficier du financement et du savoir-faire des pays développés pour