Économie

Uemoa : pourquoi Moody’s voit vert pour les banques régionales

L’agence de notation table sur des perspectives stables pour le secteur bancaire de l’Union économique et monétaire ouest-africaine, dont le taux de croissance devrait atteindre 6,1% cette année.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 30 septembre 2022 à 11:44

Le siège de l’agence de notation Moody’s, à Manhattan, New York. © REUTERS/Andrew Kelly

C’est une bonne nouvelle pour les 155 banques établies au sein des huit pays ayant en commun le franc CFA en Afrique de l’Ouest. Alors que l’économie de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) maintient sa bonne trajectoire macroéconomique, avec un taux de croissance qui devrait atteindre 6,1% cette année, Moody’s s’attend à une stabilité pour l’ensemble du secteur bancaire.

À Lire Banques africaines : 25 milliards de profits et 25 champions continentaux

L’agence de notation indique toutefois que la rentabilité des établissements bancaires de l’Uemoa demeurera faible et que le nombre des prêts à problème (10,3% de l’ensemble des prêts en 2021) croîtra légèrement.

Togo et Sénégal : les plus exposés

Le dernier rapport de la Commission bancaire (le « gendarme » ouest-africain, sis à Abidjan), confirme pour sa part la bonne tendance du secteur. Ainsi, le total de bilan des 155 établissements bancaires agréés par le régulateur a bondi de 17,1 % en 2021, à