Économie

Côte d’Ivoire : avec CinetPay, Idriss Marcial Monthe veut faire disparaître le cash

La start-up ivoirienne fondée en 2016 a réussi à s’imposer dans l’univers ultra compétitif de la fintech. Portrait d’un entrepreneur qui tente de faire de sa jeune pousse une solution incontournable en Afrique francophone.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 2 octobre 2022 à 16:05

Idriss Martial Monthe, fondateur de CinetPay, ambitionne de voir les services développés par sa start-up disponibles dans tout l’espace francophone. © NADI JESSICA

Depuis quelques années, le nombre de commerçants africains qui migrent vers le web monte en flèche. En 2020, IFC (Société financière internationale) estimait la taille du marché à 20 milliards de dollars, avec, depuis 2014, une croissance annuelle de 18 % du nombre de commerces en ligne. Malgré cet essor, de nombreux défis demeurent et, chez les commerçants, une question reste centrale : comment procéder à la collecte des paiements de la clientèle en toute sécurité ?

« Bien que le parcours client ait été digitalisé, il manquait cette dernière solution de paiement en ligne. Ainsi, pour les commerces, le paiement s’effectuait à la livraison, en espèces » explique Idriss Marcial Monthe, PDG de CinetPay. Fondée en 2016 à Abidjan, la start-up permet aux sites marchands ainsi qu’aux applications de collecter les paiements via des portefeuilles en ligne (wallet en anglais), le mobile money ou un compte bancaire classique. « Le paiement à la livraison causait il est vrai bien des problèmes », soupire l’entrepreneur.

À Lire Technologie : les clés de l’essor du paiement électronique

Manque de fiabilité et de sécurité