Politique

RDC : ce que la justice reproche à Vidiye Tshimanga

Six jours seulement après avoir été incarcéré, l’ancien conseiller de Félix Tshisekedi a été remis en liberté. De lourdes charges pèsent néanmoins contre lui.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 28 septembre 2022 à 11:02

Le conseiller stratégique de Félix Tshisekedi est dans la tourmente depuis la publication par le journal suisse « Le Temps » de vidéos dans lesquelles il négocie de l’argent auprès de pseudo-investisseurs. © CC BY-SA 4.0 – Creative Commons

Six jours seulement après avoir été incarcéré à la prison centrale de Makala, Vidiye Tshimanga a été libéré, ce mardi 27 septembre. « Notre client a bénéficié d’une décision de mainlevée de sa détention par le parquet général », explique à Jeune Afrique l’un des avocats de l’ancien conseiller stratégique de Félix Tshisekedi. Une décision qui n’a pas manqué de surprendre : vendredi dernier, la chambre du conseil du tribunal de paix de Kinshasa-Gombe avait décidé de le maintenir en détention pour une durée de quinze jours. Ses avocats avaient immédiatement fait appel.

À Lire Exclusif – RDC : le conseiller stratégique de Tshisekedi, Vidiye Tshimanga, démissionne

Selon les informations de Jeune Afrique, au terme d’une longue audition, au moins cinq charges ont été retenues contre Vidiye Tshimanga : corruption, trafic d’influence, offense au chef de l’État, financement du terrorisme et blanchiment de capitaux. « Mais le mandat d’arrêt provisoire émis ensuite ne reprend que les trois