Politique

Israël – Palestine : ségréga-sionisme

| Par
Des travailleurs palestiniens empruntent, lundi 4 mars, une des nouvelles lignes de bus.

Des travailleurs palestiniens empruntent, lundi 4 mars, une des nouvelles lignes de bus. © AFP

L’ouverture de deux lignes de bus réservées aux Cisjordaniens met le feu aux poudres.

Un nouveau pas sur la voie de l’apartheid, ou une avancée pour la condition des travailleurs palestiniens en Israël ? Le 4 mars, l’ouverture de deux lignes de bus réservées aux Cisjordaniens travaillant dans l’État hébreu n’est pas entendue de la même manière de part et d’autre du mur de sécurité. L’initiative, immédiatement dénoncée par le vice-ministre palestinien du Travail comme « une politique de ségrégation raciste qu’appliquent tous les gouvernements israéliens consécutifs », est présentée par le ministre israélien des Transports comme destinée « à améliorer les services de transport offerts aux travailleurs palestiniens (et à) remplacer les opérateurs pirates qui les transportent à des prix exorbitants ».

Cloisonnement

Si les intéressés se sont bousculés aux premiers départs, l’incendie de deux bus dans la nuit qui a suivi a montré la vive opposition que suscite la mesure au sein de la population arabe. Elle répondrait en réalité à une demande exprimée en novembre 2012 par feu le maire de la colonie juive d’Ariel d’« empêcher les Palestiniens de monter dans des bus desservant » sa localité. Certes, les autres lignes ne leur sont pas interdites, a assuré le ministère israélien des Transports. Pas encore, redoutent ceux qui, Palestiniens ou Israéliens, dénoncent une nouvelle initiative ségrégationniste. En Cisjordanie, la prolifération des îlots coloniaux et la construction d’un maillage de routes réservées à leurs habitants ont transformé les territoires arabes en un archipel de localités déconnectées. Et la création de lignes réservées aux Arabes accentue le cloisonnement des deux communautés. « Un État binational existe de fait, et au sein de cet État une situation d’apartheid est en train de se construire », nous déclarait ainsi Rony Brauman en novembre 2012.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer