Politique

Maroc-Italie : quand Giorgia Meloni buvait le thé avec le Front Polisario

Arrivée en tête des élections législatives du 25 septembre, la cheffe du parti d’extrême droite Fratelli d’Italia a publié un livre dans lequel elle déclare son admiration pour les indépendantistes sahraouis.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 27 septembre 2022 à 13:13

Giorgia Meloni célèbre la victoire de son parti aux élections législatives en Italie, le 26 septembre 2022. © RICCARDO DE LUCA / ANADOLU AGENCY / AFP

Les relations entre le Maroc et l’Italie pourraient-elles basculer prochainement ? Le 25 septembre, l’Italie a donné une majorité à la dirigeante du parti néo-fasciste Fratelli d’Italia Giorgia Meloni, allié avec plusieurs partis de droite, dont celui de l’ancien ministre de l’Intérieur Matteo Salvini. La coalition devrait en toute logique former le prochain gouvernement, qui serait dirigé par Mme Meloni.

À Lire [Série] Maroc : diplomatie tous azimuts

Mais alors que de nombreux États en Europe s’inquiètent des conséquences que pourraient avoir l’arrivée au pouvoir de cette députée de 45 ans sur la construction européenne, il est probable qu’un autre pays porte un regard attentif sur la diplomatie transalpine : le Maroc.

Un parti historiquement pro-Polisario

Car Fratelli d’Italia n’est pas inconnu dans le royaume. Et ce pour une raison simple : sa proximité notoire avec le Front Polisario. Depuis sa naissance il y a une quinzaine