Économie

Le Qatar signe pour le complexe sidérurgique de Bellara

Par
Mis à jour le 20 décembre 2013 à 15:26

En négociation depuis deux ans, le projet sidérurgique de la zone industrielle de Bellara, dans la wilaya de Jijel (à l’est d’Alger) en partenariat avec le Qatar, a été signé jeudi 19 décembre. Les travaux seront lancés dans les prochaines semaines.

Malgré les démentis du ministère du Développement industriel et de la Promotion de l’investissement, des rumeurs bruissaient autour d’un retrait du Qatar dans le projet de complexe sidérurgique dans la zone industrielle de Bellara (wilaya de Jijel) depuis fin novembre. Finalement, le partenariat entre l’entreprise publique algérienne Sider et Qatar International (co-entreprise entre Qatar Steel et Qatar Mining) aura bien lieu. Le contrat a été signé de manière « officielle et définitive », a déclaré le ministre algérien de l’Industrie, Amara Benyounès, le 19 décembre.

Deux millions de tonnes

Les travaux de réalisation du complexe sidérurgique débuteront dans les prochaines semaines. L’investissement sera de deux milliards de dollars. Dans un premier temps, la capacité de production atteindra deux millions de tonnes d’acier par an à partir de 2017, pour culminer ensuite à 5 millions de tonnes.

À terme, cette production nationale réduira les importations d’acier qui s’élèvent à 10 milliards de dollars par an environ. Pour rappel, le projet qatari avait été préféré à celui du premier groupe privé algérien, Cevital.

Lire aussi :

Algérie : l’aciérie qatarie prend forme
L’Algérie et le Qatar signent huit accords de coopération
Algérie : accord stratégique entre ArcelorMittal et Sider