Société

Affaire Aminata Diallo du PSG : Mbappé associé contre son gré ?

Après le scandale des frères Mathias et Paul Pogba, c’est l’affaire Aminata Diallo qui secoue le monde du football français. Où Kylian Mbappé, bien malgré lui, refait son apparition.

Mis à jour le 25 septembre 2022 à 09:24
Damien Glez

Par Damien Glez

Dessinateur et éditorialiste franco-burkinabè.

© Damien Glez

Les oreilles de Kylian Mbappé ne cessent de siffler, ces dernières semaines. Sous les éloges après son 28e but en sélection, ce 22 septembre à 23 ans. Ou dans le bras de fer qui l’oppose à la Fédération française de football (FFF), à propos de la convention sur les droits à l’image qui s’applique aux Bleus. Mais ce ne sont pas les seules raisons qui propulsent le nom de l’attaquant du Paris Saint-Germain sur toutes les lèvres.

Début septembre, l’international franco-guinéen Mathias Pogba soulevait publiquement le voile sur un présumé maraboutage de Mbappé par le milieu de terrain Paul Pogba. Alors que septembre n’est pas encore achevé, c’est dans un dossier tout aussi crapuleux que le nom du joueur du PSG est cité, encore bien malgré lui…

À Lire Pogba contre Pogba : marabout, extorsion et guerre fratricide

Selon des révélations récentes de la presse française, la police aurait découvert que la footballeuse du Paris Saint-Germain Aminata Diallo se serait rapprochée, il y a quelques semaines, de la mère et conseillère de Mbappé, Fayza Lamari. Dans un premier temps, la rencontre aurait concerné un projet de documentaire en développement dans la société de production Zebra Valley, dont l’attaquant est propriétaire. Puis la milieu de terrain franco-sénégalaise aurait négocié une intervention pour la prolongation de son contrat au club. Si les entretiens entre la joueuse et Fayza Lamari dégagent quelque parfum de souffre, c’est que le nom de la première est citée dans une affaire bien plus délictueuse.

Menaces et chantages

Aminata Diallo a été placée deux fois en garde à vue, les 10 novembre 2021 et 16 septembre 2022, suite à l’agression à coups de barres de fer de sa coéquipière Kheira Hamraoui par des inconnus, le 4 novembre 2021. L’enquête privilégie la piste de la rivalité entre les deux joueuses. Mise en examen, placée en détention provisoire à la maison d’arrêt de Versailles, puis remise en liberté sous contrôle judiciaire, Diallo est accusée d’avoir commandité l’attaque d’Hamraoui.

Au-delà de l’agression, le fil de l’enquête révèle notamment les rapports avec un agent de joueur cité sous le nom “César M”. Il est question de conditionnement abusif de signatures de contrats, de menaces et de chantages contre des responsables du PSG et de l’équipe de France féminine.

Sans doute Kylian Mbappé découvre-t-il amèrement le sens de l’expression « rançon de la gloire ». Ce talent que l’on dit lui promettre un prochain ballon d’or suscite, dans un milieu perclus d’ambitions, tout à la fois l’envie de briser son élan et celle de profiter de son influence. Au point de faire surgir son nom dans des dossiers auquel il est directement étranger…