Politique

RDC-Rwanda : entre Tshisekedi et Kagame, comment Macron s’est imposé comme médiateur

La rencontre entre les présidents français, congolais et rwandais, ce 21 septembre à New York, est le fruit de plusieurs semaines de discrets efforts de Paris qui cherche à gagner en influence dans la région des Grands Lacs. Elle n’a pas manqué de faire réagir.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 23 septembre 2022 à 14:57

Paul Kagame, Emmanuel Macron et Félix Tshisekedi à New York, le 21 septembre 2022. © LUDOVIC MARIN/AFP

Peu de monde était dans la confidence. Mais sitôt rendu public par la diffusion d’une photo d’Emmanuel Macron entouré de Paul Kagame et Félix Tshisekedi, ce déjeuner entre les trois présidents, le 21 septembre en marge de l’Assemblée générale des Nations unies, à New York, n’a pas manqué de susciter de nombreuses réactions. En effet, la France n’était encore jamais apparue en première ligne dans les tentatives de règlement de la nouvelle crise entre les deux pays voisins. Pourtant, en juin dernier, la ministre des Affaires étrangères 700 !important">Catherine Colonna avait déjà échangé avec ses homologues congolais puis rwandais, Christophe Lutundula et Vincent Biruta.

À Lire Est de la RDC : la diplomatie de l’ombre des renseignements français

Selon des sources à Kinshasa et à Paris, un accord sur un retrait « au plus vite » des hommes du M23 du territoire congolais, et en particulier de la ville de Bunagana, prise en juin par les rebelles, a été trouvé.

« Question de jours »