Économie

Télécoms : à Abidjan, Orange réaffirme ses ambitions pour l’Afrique

Nommée il y a six mois à la tête d’Orange, Christel Heydemann a effectué avec son état-major son premier voyage sur le continent, précisément en Côte d’Ivoire, premier marché africain de l’opérateur. L’Afrique est devenue au cours de la dernière décennie la région du monde la plus dynamique pour le géant des télécoms français.

Réservé aux abonnés
Par - à Abidjan
Mis à jour le 22 septembre 2022 à 18:38

Inauguration par Christel Heydemann du 5GLab à Abidjan, le 20 septembre 2022. © Twitter Cheydemann

Christel Heydemann, la directrice générale du groupe français Orange s’est rendue pour la première fois dans la capitale économique de la Côte d’ivoire – du 19 au 21 septembre –, son premier marché africain, accompagnée de son état-major africain composé d’Alioune Ndiaye et de Jérôme Hénique, les président et directeur général Moyen-Orient et Afrique (MOA). Sa visite a été rythmée par des rencontres avec les autorités, dont le Premier ministre Patrick Achi, Amadou Coulibaly le ministre de la communication et de l’économie numérique, les salariés locaux ainsi que par une inspection des infrastructures du groupe dans le pays.

À Abidjan, Christel Heydemann, qui venait officiellement pour l’ouverture du deuxième laboratoire d’expérimentation 5G d’Orange en Afrique (5G Lab) après le Sénégal, a réaffirmé une ambition forte pour le continent. Via notamment l’espace nouvellement inauguré, qui abritera un projet pilote déstiné à la clientèle « corporate et business », avant un lancement généralisé de cette nouvelle technologie d’ici à trois ans.

À Lire Orange s’endort-il sur ses lauriers en Afrique ?

Un déploiement échelonné de la 5G