Économie

Fintech : la dernière levée de Yellow Card confirme l’appétit pour la crypto africaine

Un an après avoir annoncé un tour de financement de série A de 15 millions de dollars en septembre 2021, Yellow Card continue sur sa lancée, avec un tour de série B de 40 millions de dollars.

Mis à jour le 28 septembre 2022 à 14:31

L’équipe de Yellow Card. © YC

Après un lancement au Sénégal en avril, puis en Côte d’Ivoire en juin, Yellow Card, plateforme panafricaine d’échange de cryptomonnaies, a annoncé ce 19 septembre avoir clôturé son financement en série B à hauteur 40 millions de dollars.

Le tour de table a été mené par Polychain Capital – société d’investissement américaine spécialisée dans la crypto – avec la participation d’autres fonds américains comme Valar Ventures, Third Prime, Castle Island Ventures. D’autres fonds internationaux se sont également joints à la levée de fonds, comme les japonais Sozo Ventures et DG Daiwa Ventures, le britannique Fabric Ventures et, sur le continent, le sud-africain The Raba Partnership.

À Lire Déjà 100 start-up africaines ont levé leur premier million de dollars

En trois ans, Yellow Card aura levé un total de 56,5 millions de dollars à l’occasion de cinq tours de table. Avec une présence dans 16 pays, comptant entre autres le Cameroun et la RDC, le financement de Yellow Card permettra à l’entreprise de poursuivre son expansion sur le continent, de développer de nouveaux produits et de faire progresser les partenariats stratégiques en Afrique, annonce le communiqué.

1 million d’utilisateurs

« Cette levée de fonds, dans le contexte actuel du marché, témoigne non seulement de la résilience de notre équipe, mais démontre aussi clairement l’appétit et la nécessité des cryptomonnaies en Afrique », a déclaré Chris Maurice, PDG de Yellow Card.

Depuis son lancement au Nigeria en 2019, la fintech, basée dans 21 pays, a réussi à franchir la barre des 1 million d’utilisateurs en mars 2022. En août 2021, Yellow Card a annoncé sa levée de fonds de série A de 15 millions de dollars, devenant ainsi un des mega deal de l’année. »Nous avons à peine effleuré la surface de ce qui est possible en matière de crypto en Afrique, et nous sommes enthousiastes pour ce qui est à venir », a déclaré Will Wolf, partenaire chez Polychain Capital.

Selon la plateforme de données blockchain Chainalysis, le marché des cryptomonnaies en Afrique a connu une croissance de plus de 1 200 % en valeur, entre 2020 et 2021, et devient ainsi le troisième marché de cryptomonnaies à la croissance la plus rapide au monde.