Politique

Sénégal : Barthélémy Dias à quitte ou double

Dakar retient son souffle dans l’attente du verdict du procès en appel contre son maire, Barthélémy Dias, qui doit être rendu ce 21 septembre. En cas de condamnation, il pourrait perdre son mandat.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 21 septembre 2022 à 11:22

Bathelemy Dias, maire de Mermoz et Sacré Coeur à Dakar, le 7 juin 2021. © SYLVAIN CHERKAOUI pour JA

La capitale sénégalaise est-elle sur le point de perdre son maire ? Six mois après son procès en appel, Barthélémy Dias devrait être fixé sur son sort ce 21 septembre. Mis en cause dans la mort par arme à feu d’un nervis du Parti démocratique sénégalais (PDS), le 22 décembre 2011, à quelques semaines d’une présidentielle tendue, celui qui était alors un jeune élu socialiste impétueux est devenu, le 23 janvier dernier, le nouveau maire de Dakar. Membre de la coalition Yewwi Askan Wi, il est aussi l’un des principaux opposants au président Macky Sall, et un candidat possible en vue de la présidentielle de 2024.

À Lire Sénégal – Barthélémy Dias : « Ce jour-là, j’ai été obligé de me battre pour ma vie »

Le 2 mars 2022, l’audience en appel n’avait guère été à la mesure de l’enjeu. Pliée en quelques heures, après une intervention limitée à deux minutes du père de la victime, Ndiaga Diouf, et les déclarations de Barthélémy Dias. Un procès bâclé où aucun témoin ne s’était présenté.

Séisme