Justice

Sénégal – Fadel Barro : « Macky Sall n’a pas le droit de nous décevoir »

| Par
Fadel Barro, coordonnateur de Y’en a marre.

Fadel Barro, coordonnateur de Y'en a marre. © Émilie Régnier pour J.A.

Fadel Barro est le coordonnateur de Y’en a marre. Né en janvier 2011 dans la banlieue de Dakar, ce mouvement citoyen qui cultive son indépendance politique et prône « un nouveau type de Sénégalais » a joué un rôle majeur dans la défaite d’Abdoulaye Wade il y a un an.

Jeune Afrique : Macky Sall vient de fêter son premier anniversaire à la présidence. Son bilan d’étape vous satisfait-il ?

Fadel Barro : Il est trop tôt pour tirer des conclusions définitives. Après un an, ce serait injuste. Mais nous constatons que, sur un grand nombre de questions, Macky Sall ne rassure pas les Sénégalais. Sur la question de la « vie chère », rien n’a été fait. Les prix ont baissé au début, mais ils ont vite remonté. Et on ne sent pas, chez le président, une véritable détermination pour y remédier. Nous constatons en outre un manque de vision à long terme. Macky Sall a été élu sur un programme ambitieux, « Yoonu Yokkuté » [« la voie du véritable développement », en wolof, NDLR]. Mais qu’est-ce que cela signifie ? Quelle part nous, les citoyens, devons-nous prendre dans ce programme ? On ne le sait pas. Macky Sall ne nous l’a jamais expliqué.

Le collectif Y’en a marre.

©Émilie Régnier pour J.A.

La traque aux biens mal acquis n’est-elle qu’un cache-misère ?

C’était une revendication forte des Sénégalais durant la campagne. Sur ce point, des choses ont été faites, mais de manière très maladroite. Nous avons parfois l’impression que la justice ne sert qu’à faire de la politique. Et, pour l’heure, il n’y a pas de résultats probants.

Peut-on craindre une explosion sociale ?

Macky Sall a suscité beaucoup d’espoir lors de son élection. Aujourd’hui, partout dans le pays, la colère gronde. Déjà, des gens reprochent à Y’en a marre d’avoir fait élire Macky Sall. C’est vrai que nous avons une part de responsabilité. Et c’est pour ça que nous continuerons de lui mettre la pression. Macky Sall n’a pas le droit de nous décevoir.

________

Propos recueillis par Rémi Carayol

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3101_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer