Politique

Wagner : comment les mercenaires de Poutine recrutent dans les prisons de Russie

Engagé dans plusieurs pays d’Afrique et mis à mal par la guerre en Ukraine, à laquelle il prend part aux côtés des militaires russes, le groupe Wagner s’est lancé dans une campagne intensive de recrutement. Evgueni Prigojine, son financier, est en première ligne.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 15 septembre 2022 à 13:16

Evgueni Prigojine, à Saint-Pétersbourg, le 9 août 2016. © Alexander Zemlianichenko/AP/SIPA

C’est une première. Ce 14 septembre, une vidéo montrant le groupe Wagner en pleine opération de recrutement dans une prison russe a été diffusée sur les réseaux sociaux. Ce document inédit met en lumière l’implication d’Evgueni Prigojine dans ce processus. Le financier du groupe Wagner est en effet filmé dans la cour d’une prison de Mordovie alors qu’il tente de convaincre des détenus de s’engager comme mercenaires et d’aller combattre en Ukraine aux côtés de l’armée russe, avant peut-être d’être mobilisés dans d’autres pays, notamment en Afrique.

Ces images, qui datent vraisemblablement du mois de septembre, montrent plus d’une centaine de détenus en uniforme bleu réunis dans la cour de leur prison, située dans cette République de la Fédération de Russie à environ 600 km au sud-est de Moscou. Tous ont les yeux rivés sur Prigojine, qui, lui, promène son regard d’un groupe à un autre. « Je représente une société militaire privée. Vous avez dû entendre parler de Wagner ? », débute l’homme au crâne rasé, casquette à la main.

À Lire Russie : Evgueni Prigojine, la machine Afrique de Vladimir Poutine