Politique

Sénégal : la colère d’Aminata Touré après l’improbable élection d’Amadou Mame Diop

En préférant à son ancienne Première ministre, qui avait été tête de liste de la coalition présidentielle lors des législatives, un inconnu pour présider l’Assemblée nationale, Macky Sall s’est-il aliéné l’une de ses plus anciennes alliées ?

Réservé aux abonnés
Par - avec Mawunyo Hermann Boko
Mis à jour le 14 septembre 2022 à 11:15

Aminata « Mimi » Touré, ex-Première ministre du Sénégal, à Dakar, le 17 septembre 2019. © Sylvain Cherkaoui pour JA

Ce n’est pas la première fois, loin s’en faut, qu’Aminata Touré rue dans les brancards. L’ancienne Première ministre, qui avait rejoint Macky Sall dès le début de sa traversée du désert, à la fin de 2008, a les défauts de ses qualités : le franc-parler et la détermination. Pour un leader politique, mieux vaut l’avoir avec soi plutôt que contre soi.

À Lire Sénégal : Amadou Dame Diop élu président de l’Assemblée nationale dans le chaos

Lundi 12 septembre, elle vient encore d’en faire la preuve. Alors que l’Assemblée nationale, fraîchement élue, se réunissait pour la première fois afin d’élire son président, « Mimi » Touré, qui briguait elle-même le poste, a fait le show et contribué à transformer cette séance parlementaire en un happening improbable dont nul ne se risquerait à parier qu’il a conforté le leadership de Macky Sall.

Tête de liste de la mouvance présidentielle lors des législatives du 31 juillet qui ont offert la victoire à son camp, même si celle-ci s’est faite d’une courte tête, Aminata Touré s’attendait à en recevoir les fruits. Elle a du se contenter des miettes.

Élection rocambolesque