Politique

États-Unis : la diaspora africaine au cœur de la stratégie de Biden

Jamais les résidents américains nés en Afrique n’ont été aussi nombreux. Financièrement à l’aise et plus éduqués que la moyenne, ils sont particulièrement convoités par Washington, qui voit en eux un relai idéal.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 14 septembre 2022 à 11:37

Des membres de la diaspora éthiopienne aux États-Unis, à Washington, le 28 juillet 2018. © REUTERS/Mike Theiler

C’est un gala un peu particulier qui s’est tenu en avril dans les luxueux salons du Mandarin Oriental, à Washington. Organisé par le Nigerian Physicians Advocacy Group, l’African Primary Healthcare Foundation et la Constituency for Africa, il visait à célébrer le fait que jamais encore autant d’Africains de la diaspora n’étaient parvenus à se faire une place au sommet de l’État.

>>> Retrouvez cet article en anglais sur The Africa Report : America’s great strength: The African diaspora <<<

Ce jour-là, il y a du beau monde. Akunna Cook, la secrétaire d’État adjointe aux Affaires africaines, a fait le déplacement, tout comme Enoh T. Ebong, la directrice de l’Agence américaine pour le commerce et le développement, et Funmi Olorunnipa Badejo, la conseillère juridique de la Maison Blanche. Même la très demandée Ngozi Okonjo-Iweala, directrice générale de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), a répondu à l’invitation.

Visibilité croissante