Dossier

Cet article est issu du dossier «Le Katanga, au-delà des mines»

Voir tout le sommaire
Médias

Nyota TV : une chaîne sportive, mais pas seulement

| Par
Dans la régie lors du tournage de l’émission African Music.

Dans la régie lors du tournage de l'émission African Music. © Trésor kibangula pour J.A.

Si le football occupe une bonne part de sa programmation, Nyota TV, la chaîne privée de Katumbi, est rapidement devenue généraliste. Elle prépare sa diffusion à l’international et la naissance d’une petite soeur.

À l’extérieur, voitures, cars de reportage et bus sont tous estampillés « don de Moïse Katumbi ». À l’intérieur, un imposant portrait du gouverneur de la province veille au grain, au fond du couloir. Bienvenue à Nyota TV. Depuis son lancement début 2007, la chaîne privée créée par Moïse Katumbi Chapwe s’est installée « provisoirement » dans ce qui ressemble à un ancien centre commercial à l’abandon – les locaux appartiennent en fait à la Gécamines – où seuls les espaces occupés par le média sont animés.

À l’entrée, une salle de rédaction. Des hommes et des femmes échangent autour d’une table, une affiche manuscrite sur le mur rappelant le planning de la couverture hebdomadaire des événements sportifs. Car ici le sport – surtout le football – occupe une place de choix dans la programmation. Guillaume Kazadi, le directeur de la rédaction sportive, est à la tête d’une équipe de dix journalistes spécialisés dans diverses disciplines. Mais tous sont capables de parler ballon rond. « C’est le tronc commun », précise-t-il. Impossible de faire autrement. Le Tout-Puissant Mazembe, véritable idole de la province – et du pays – est aussi le club du propriétaire de la chaîne (Katumbi en a pris les commandes en 1997). Championnats locaux et nationaux, rencontres à l’international, Ligue des champions de la Confédération africaine de football (CAF)… Tous les matchs du TP Mazembe sont, sans exception et en priorité, diffusés sur Nyota TV. Laquelle a également un contrat pour couvrir les autres rencontres de la Ligue nationale de football à travers le pays.

Avec le passage sur satellite, la rédaction veut vendre le sport katangais et congolais à l’étranger.

Directs

Dès sa création, « la chaîne qui fait du sport réellement son affaire » (son slogan) a été dotée de tous les équipements techniques nécessaires à la retransmission en direct des événements sportifs. Seulement voilà : son lancement a coïncidé avec l’investiture du bureau de l’Assemblée provinciale puis avec celle du gouvernement katangais, deux cérémonies qui l’ont entraînée, d’entrée de jeu, sur le terrain de l’actualité politique. « À l’époque, aucune télévision katangaise n’était en mesure de retransmettre de telles manifestations en direct, rappelle Guillaume Kazadi. Les politiques sont donc venus pour nous demander de le faire. Et nous avons couvert ces événements. »

Signal

C’est ainsi qu’à peine née Nyota TV qui se voulait exclusivement sportive est donc devenue généraliste. La chaîne emploie aujourd’hui une cinquantaine de journalistes, dont Anna Tshabola, qui s’apprête à présenter son émission, « African Music ». Deux caméras sont braquées sur la chroniqueuse maison. Au signal du réalisateur, elle entame son décryptage de l’actualité musicale katangaise dans un swahili raffiné. Le plateau-télé peint en vert donne sur une petite régie bien équipée.

Derrière le fauteuil de Mardochée, le régisseur, un écran passe en boucle des clips musicaux et des émissions étrangères. Une nouvelle chaîne est en gestation. « Elle s’appellera Mapendo TV, révèle Guillaume Kazadi, et sera diffusée sur le plan local. »

Son aînée, Nyota TV, prépare, elle, son passage à l’international. « Nous projetons d’être diffusé par satellite afin de pouvoir vendre le sport katangais et congolais à l’étranger », s’enthousiasme Guillaume Kazadi. Une valise satellite traîne dans le studio, comme pour confirmer les capacités et les ambitions de la chaîne. « Déjà, plusieurs partenaires internationaux, comme l’Afnex [African Network and News Exchange, NDLR], au lieu de faire appel aux télévisions sud-africaines, n’hésitent plus à demander à Nyota TV de couvrir et de retransmettre en direct sur leur réseau certains grands matchs de la CAF qui se jouent en Afrique centrale. » C’est le cas de ceux disputés par l’AC Léopards de Dolisie (Congo-Brazzaville), héros de la Ligue des champions de la CAF, dont les images, produites par la télévision sportive lushoise, sont diffusées sur tout le continent.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3097 ok 600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte