Économie

Aérien : quelles pistes pour le redécollage de Kenya Airways ?

Restructuration, partenariat, couverture du risque… La compagnie ne néglige aucune piste pour renouer avec la rentabilité perdue il y a dix ans.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 4 septembre 2022 à 16:38

Un Boeing 787-8 Dreamliner de la compagnie Kenya Airways va atterrir à l’aéroport international de Londres Heathrow, le 20 octobre 2019. © Economou / NurPhoto / AFP

La dernière fois que Kenya Airways (KQ) a réalisé des bénéfices remonte à 2012. Face aux conséquences de la pandémie et de la hausse des prix du carburant, la compagnie cotée à la Bourse de Nairobi doit procéder à des ajustements dans tous les secteurs de son activité, à commencer par sa stratégie de couverture des risques.

À lire sur The Africa Report – Kenya Airways : Collaboration and hedging key to future success, says CEO

Notamment liée à la question du carburant, cette technique financière consiste à acheter du pétrole pour une consommation à venir à un prix antérieur prédéterminé, atténuant ainsi les effets de volatilité des cours.

Or la compagnie privée kényane a suspendu sa politique de couverture du risque en 2016, à la suite d’une inactivité commerciale prolongée, pour ne la reprendre qu’en 2021, date à laquelle la flambée des prix mondiaux du carburant a commencé à menacer