Politique

RDC : des députés à 21 000 dollars par mois ?

En République démocratique du Congo, l’opposant Martin Fayulu a relancé la polémique sur le salaire des élus. Même s’il est parfois difficile de savoir exactement de quoi on parle en matière d’émoluments parlementaires…

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 1 septembre 2022 à 17:39
Damien Glez

Par Damien Glez

Dessinateur et éditorialiste franco-burkinabè.

© Damien Glez

Le débat sur la rémunération des députés congolais est aussi récurrent que politisé et complexe. Récurrent ? Il agitait déjà la RDC en 2020, quand la présidente de l’Assemblée nationale suggérait au Premier ministre une augmentation de 2 000 dollars des émoluments des locataires de la Chambre. Un an après, 500 jeeps étaient mises à la disposition des élus…

À Lire RDC, Mali, Côte d’Ivoire… : ce que coûtent les députés africains

Politisé ? C’est un opposant qualifié par certains de « populiste » qui dénonce, à deux semaines de la rentrée parlementaire et par voie de communiqué, le niveau astronomique des revenus. Selon Martin Fayulu, un député congolais percevrait 21 000 dollars par mois, soit 42 millions et demi de francs congolais, ou 13 millions de francs CFA. Comparaison étant parfois raison, le héraut de la coalition Lamuka affirme que ces émoluments seraient quinze fois plus élevés que le salaire d’un professeur d’université, trente fois plus qu’un