Société

Coupe du monde 2022 : au Sénégal, une attribution des droits TV qui dérange

Le groupe sénégalais E-Media a saisi la justice arbitrale suisse face à l’opérateur togolais New World TV, qui a remporté auprès de la Fifa les droits de diffusion en Afrique francophone du Mondial au Qatar, à la surprise de nombre de professionnels du secteur.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 1 septembre 2022 à 18:59

L’attaquant sénégalais Sadio Mané lors du match opposant le Sénégal à la Guinée équatoriale en quarts de finale de la CAN 2021, à Yaoundé le 30 janvier 2022. © Kenzo Tribouillard/AFP

En Suisse, au cours des prochaines semaines, se disputera un match qui sera suivi de près au Sénégal. À quelques encablures de la Coupe du monde de football, censée se tenir au Qatar du 20 novembre au 18 décembre, le groupe sénégalais E-Media Invest s’opposera à l’opérateur togolais New World TV, lequel diffuse depuis Lomé un bouquet de chaînes via satellite et internet.

Le tribunal arbitral de Zurich devra ainsi se positionner sur un litige commercial dont les implications financières et médiatiques, voire politiques, risquent fort d’avoir encore des échos d’ici à l’ouverture de la compétition.

À Lire New World TV, le groupe togolais qui fait trembler les géants de l’audiovisuel

28 matchs pour plus d’un million d’euros

Le 24 avril, E-Media (qui exploite la chaîne iTV et la station iRadio) signait avec un modeste opérateur togolais, New World TV, désigné par la Fédération internationale de football association (Fifa) pour négocier les droits audiovisuels en Afrique francophone de la Coupe du monde 2022, un contrat lui garantissant la diffusion en clair (« Free to Air ») de 28 matches (sur 64 au total). Au terme d’un appel d’offres qui l’opposait à la RTS (chaîne publique) et à deux chaînes privées, SenTV et 7TV, le groupe E-Media Invest s’était donc taillé la part du lion.

Cette victoire, pour autant, n’avait rien d’un cadeau. Car pour entériner le deal, la chaîne sénégalaise se devait de verser à l’opérateur togolais pas moins de 730 millions de francs CFA (soit 1,12 million d’euros). Aussitôt l’accord signé, l’équipe d’E-Media s’est donc mise à la recherche de sponsors et a commencé à négocier avec les banques.

Anomalies en série

Le 24 août, la nouvelle donne est officialisée dans un communiqué commun rédigé depuis Lomé et co-signé par la RTS et New World TV (dans une première version de ce texte figure également le logo de la Fifa, qui sera retiré quelques heures plus tard).