Politique

Sénégal : Déthié Fall, un candidat de plus pour l’opposition ?

L’ex-bras droit d’Idrissa Seck se rêve un destin présidentiel après avoir conduit avec doigté la principale coalition de l’opposition, Yewwi Askan Wi, aux élections locales de janvier et aux législatives de juillet.  

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 6 septembre 2022 à 12:26

Si le tribun Ousmane Sonko (à droite) est le visage de YAW, Déthié Fall (à gauche) en est le stratège. Ici à Dakar, le 8 juin 2022. © SEYLLOU/AFP

C’est la nouvelle bataille : dans une semaine seront désignés les membres du bureau de l’Assemblée nationale, ce qui devrait clore définitivement le chapitre des législatives du 31 juillet, tout en clarifiant le rapport de forces entre pouvoir et opposition. Mais, d’un côté comme de l’autre, tous les esprits sont déjà tournés vers 2024. À peine les résultats publiés, Ousmane Sonko a pris tous ses camarades de court en annonçant sa candidature à l’élection présidentielle, ouvrant ainsi le bal des ambitieux au sein de l’opposition. Ont suivi Malick Gakou, Bougane Gueye Dany et Karim Wade, sachant que l’ancien maire de Dakar, Khalifa Sall, avait annoncé ses intentions dès novembre 2021, dans un entretien accordé à Jeune Afrique 

À Lire Sénégal : les féministes déterminées à « emmerder » les nouveaux députés

Et ce n’est pas fini. Un nouveau candidat pourrait bien venir se joindre aux précédents. Dans la presse, plusieurs appels invitent Déthié Fall, le mandataire national de Yewwi Askan Wi (YAW, l’une des deux coalitions de l’opposition), à se positionner. L’intéressé est-il à l’origine de ce soudain enthousiasme médiatique ? « Beaucoup de personnes se mobilisent pour que je pose ma candidature, répond l’ancien numéro deux d’Idrissa Seck. C’est une question qui est à l’étude. Je ne tarderai pas à rendre ma décision publique. » 

Colosse au visage poupin