Politique

RDC : Vital Kamerhe va-t-il de nouveau jouer les premiers rôles ?

Donné pour mort politiquement il y a quelques mois, l’ancien directeur de cabinet de Félix Tshisekedi joue la carte de l’humilité, bien décidé à ne pas inquiéter le président et son entourage. Pour l’instant du moins, car il n’a rien perdu de son ambition.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 31 août 2022 à 16:41

Vital Kamerhe fait son retour dans le cercle du pouvoir. © Fabrice Coffrini/AFP

Vendredi 12 août, à Kinshasa. Loin de Bunagana, localité du Nord-Kivu qui est depuis deux mois passée sous le contrôle des rebelles du M23, Félix Tshisekedi s’apprête à marier sa fille aînée. Il a tout juste le temps de lancer le conseil des ministres hebdomadaire qu’il lui faut déjà rejoindre les festivités à l’hôtel Fleuve Congo. Mais ce n’est ni sur la mariée, Fanny, ni sur son époux, David Nsimba, ni même sur son président de père que se concentre l’attention.

À Lire RDC : chez les Tshisekedi, la politique en famille

Vedette malgré lui de ces deux jours de fête : Vital Kamerhe, l’ancien directeur de cabinet du chef de l’État congolais, passé par la case prison mais finalement acquitté au terme d’un deuxième procès en appel le 23 juin dernier. Il est venu accompagné de son épouse, Hamida Chatur, et les photos font le buzz sur les réseaux sociaux. D’autres figures de la vie politique congolaise ont fait le déplacement – Jean-Pierre Bemba, Samy Badibanga – mais les regards sont braqués sur le patron de l’Union pour la nation congolaise (UNC).

Le voici qui échange avec Marthe Kasalu, la mère du chef de l’État, puis avec Denise Nyakeru, l’épouse de ce dernier, mais aussi avec Fortunat Biselele, son influent conseiller privé, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, le Premier ministre, Christophe Mboso, le président de l’Assemblée nationale… À n’en pas douter, Kamerhe est l’autre star de la soirée. Et il signe en ces instants son grand retour dans le cercle du pouvoir.

Soirée dansante au Pullman