Politique

Algérie : perquisition d’une société canadienne d’ingénierie

Farid Bedjaoui est un proche de l'ancien ministre de l'Énergie, Chakib Khelil. © DR

Les locaux de la société d'ingénierie canadienne SNC-Lavalin ont été perquisitionnés en Algérie. La justice la soupçonne d'avoir eu recours aux services de Farid Bedjaoui, un intermédiaire qui est au coeur d'un scandale de corruption présumé à la Sonatrach.

Dans le cadre de diverses enquêtes en cours sur des affaires de corruption présumée, les bureaux en Algérie de la société d’ingénierie canadienne SNC-Lavalin ont été perquisitionnés (ce que les dirigeants de cette entreprise confirment, sans vouloir préciser la date de l’opération). La justice soupçonne les Canadiens d’avoir sollicité les services d’un intermédiaire, le Franco-Algérien Farid Bedjaoui, pour obtenir plusieurs contrats, notamment la construction pour 1,2 milliard de dollars d’une centrale électrique à Hadjret Ennous, près de Tipaza, à l’ouest d’Alger.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte