Société

Mont Blanc : Mohamed Tounkara, un Sénégalais en altitude

Repousser les limites et « suivre des rêves qui nous font peur ». C’est avec cette boussole que Mohamed Tounkara est devenu le premier Sénégalais à gravir le sommet du mont Blanc.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 28 août 2022 à 10:52

Mohamed Tounkara est le premier Sénégalais à avoir atteint le sommet du mont Blanc, le 19 juillet 2022. © DR

Le 19 juillet, un drapeau vert, jaune et rouge orné d’une étoile verte en son centre flottait au sommet de la plus haute montagne d’Europe occidentale. Brandissant fièrement l’emblème du Sénégal, Mohamed Tounkara pouvait savourer son exploit.

Un défi relevé seul

Après une préparation rigoureuse, cet ingénieur en informatique de 31 ans avait tordu le cou aux clichés qui assignent aux Africains subsahariens un destin sportif cantonné à l’athlétisme ou aux sports collectifs, à l’exclusion de toute activité se pratiquant sur la glace ou sur la neige. Malgré les dangers dus au réchauffement climatique, qui avaient dissuadé, cette année, nombre d’alpinistes plus expérimentés que lui de braver les 4 807 mètres du mont Blanc, dans les Alpes françaises, Mohamed Tounkara a réussi à atteindre le sommet en solo, sans guide ni compagnon de cordée.

À Lire Cinéma : « L’Ascension », l’histoire vraie d’un banlieusard parti à l’assaut de l’Everest

Pour lui, l’aventure avait débuté en 2009, lorsqu’il est venu en France y poursuivre ses études. Après sept années passées au Prytanée militaire de Saint-Louis, dans le nord du Sénégal, un établissement d’élite réservé aux écoliers les plus méritants du pays, le jeune homme disposait déjà d’une solide expérience sportive. Devenu titulaire d’un brevet de parachutisme et de plongée sous-marine (niveau « Rescue »), il découvre en France le ski et le snowboard, tout en pratiquant l’escalade en salle et en extérieur, sur des falaises.