Culture

Livre pour enfants : « La fille du soleil et de la lune »

Mis à jour le 6 juin 2013 à 16:45

Libre adaptation d’un conte angolais, l’album de Yuna Troël, « La fille du soleil et de la lune », puise dans un héritage universel.

C’est une histoire à faire rêver les fillettes : le charmant Kia Toumba ne veut pas épouser d’autre fille que celle « du soleil et de la lune », mais il lui faudra bien des ruses, et surtout la précieuse aide de l’ingénieuse grenouille (on a toujours besoin de plus petit que soi !), pour parvenir à ses fins et séduire la belle.

Pour réaliser cet album-jeunesse, Yuna Troël s’est librement inspirée d’un conte angolais que lui narrait son beau-père martiniquais à la recherche de ses racines africaines. « Réécrire un conte, c’est tenter de renouveler les imaginaires, de proposer un métissage comme l’envisage Édouard Glissant », explique la dessinatrice, qui n’a pas hésité à insérer une araignée des cieux « amie de Louise Bourgeois » et à puiser dans un héritage culturel universel pour décrire une Afrique – toujours fantasmée et encore bien mystérieuse, entre tradition et modernité… – ouverte sur le monde.