Politique

Al-Qaïda : le Marocain Abou Rahman al-Maghrebi, l’autre candidat à la succession de Zawahiri

Né au Maroc, Mohammed Abattay, alias Abou Rahman al-Maghrebi, est l’un des prétendants à la succession d’Ayman al-Zawahiri, le chef d’Al-Qaïda tué le 31 juillet en Afghanistan par une frappe américaine.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 23 août 2022 à 14:36

Mohamed Abattay, alias Abou Rahman al-Maghrebi (à g.), est le gendre d’Ayman al-Zawahiri. © DR

« Samedi, sur mes ordres, les États-Unis ont mené à bien une frappe aérienne sur Kaboul, en Afghanistan, qui a tué l’émir d’Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri. » C’est par ces mots que, lundi 1er août, le président américain Joe Biden annonçait la mort du chef d’Al-Qaïda, au cours d’une brève allocution en direct de Washington. « Justice a été rendue et ce dirigeant terroriste n’est plus », a ajouté le locataire de la Maison-Blanche.

Présenté comme l’un des cerveaux des attentats de 2001, Zawahiri était l’un des terroristes les plus recherchés par les États-Unis. Il avait pris la tête d’Al-Qaïda après la mort d’Oussama Ben Laden, tué par un commando américain au Pakistan en 2011. Parmi les noms qui circulent, outre celui de l’Égyptien Seif al-Adel, pour prendre la relève figure celui d’un Marocain, Abou Rahman al-Maghrebi, de son vrai nom Mohamed Abattay.

À Lire Égypte : qui est Seif al-Adel, pressenti pour prendre la tête d’Al-Qaïda ?

Présumé mort en 2006