Politique

Obama en Afrique : pourquoi le président américain snobe-t-il le Kenya ?

Mis à jour le 27 juin 2013 à 12:32

Le président américain Barack Obama débute sa tournée africaine (26 juin-3 juillet) par un séjour au Sénégal, après quoi il foulera les sols sud-africain et tanzanien. En revanche, le locataire de la Maison Blanche ne s’arrêtera au Kenya, le pays de ses ancêtres. Obama coupable de snobisme ? Explications.

Une fois de plus, Barack Obama snobera la terre de ses ancêtres… S’il a visité le Kenya en 2006, peu après son élection au Sénat, le président américain n’a pas, depuis, daigné y remettre les pieds. Et ce alors même qu’il y a encore de la famille et qu’il n’a jamais renié ses racines africaines, les utilisant au contraire abondamment pour les besoins de son story-telling.

Sur place, où l’on aimerait fêter comme il se doit l’enfant du pays, ce compor­tement déçoit. Dans Kenya Today, Jacktone Ambuka, un journaliste kényan qui vit aux États-Unis, l’attaque même avec véhémence : « Jamais un enfant ne devrait manquer de respect envers ses parents, et surtout pas en Afrique, écrit-il. Dédaigner ses parents, c’est se manquer de respect à soi-même. C’est ce qu’a fait le président Obama en snobant de nouveau le Kenya.

Un président kényan dérangeant

La réalité est plus prosaïque : Obama ne souhaiterait pas s’afficher au côté de son homologue, Uhuru Kenyatta, dont le procès pour crimes contre l’humanité doit s’ouvrir le 12 novembre.

Proches alliés du Kenya depuis longtemps, les États-Unis ont peut-être davantage à gagner d’un rapprochement, déjà entamé, avec la Tanzanie voisine, qui possède de riches réserves de gaz. Xi Jinping, le président chinois, n’a-t-il pas lui-même fait halte dans ce pays en mars ?