Économie

Amazon accélère en Afrique, au grand dam des acteurs locaux

En quête de nouveaux leviers de croissance, le géant mondial de la tech créé par Jeff Bezos a décidé de lancer en 2023 sa plateforme d’e-commerce au Nigeria et en Afrique du Sud. Sur place, la concurrence peine à trouver l’équilibre.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 19 août 2022 à 17:06

Un colis Amazon sur les tapis roulant du centre de tri. © Arthur Nicholas Orchard / Hans Lucas via AFP.

Mauvaise nouvelle pour Konga, Jumia et Takealot. Les trois leaders de l’e-commerce au Nigeria et en Afrique du Sud voient les ambitions d’Amazon grandir sur leurs propres terrains de jeu. Le mastodonte américain a en effet prévu de déployer dans les deux plus grandes économies du continent la place de marché qui a fait son succès.

Baptisé « Project Fela », le nouveau plan d’attaque mis en œuvre par le groupe fondé par Jeff Bezos et désormais dirigé par Andrew Jassy, comporte également une nouvelle stratégie pour Amazon Web Services (AWS), l’entité dédiée aux services d’hébergement de données. Cette dernière souhaite cibler davantage les start-up au Nigeria. Une accélération est aussi prévue pour Prime Video, le service de streaming vidéo du géant américain.

À Lire E-commerce : Wasoko, MaxAB, Chari, Flutterwave… Ces start-up qui rêvent de détrôner Jumia