Politique

Guinée : Premier ministre par intérim, Bernard Goumou se rêve-t-il calife à la place du calife ?

Depuis le 16 juillet, Bernard Goumou assure l’intérim de Mohamed Béavogui. Cet homme ambitieux ne connaissait pas Mamadi Doumbouya avant le putsch du 5 septembre 2021, mais il a rapidement su se faire remarquer.

Réservé aux abonnés
Par - à Conakry
Mis à jour le 19 août 2022 à 12:12

Bernard Goumou, Premier ministre par intérim. © DR

« Je suis passé à un micron de devenir Premier ministre », avait-il soupiré après la nomination, le 6 octobre 2021, de Mohamed Béavogui. Choisi, le 16 juillet dernier, par Mamadi Doumbouya pour assurer l’intérim du chef du gouvernement, dont le séjour à l’étranger s’éternise, Bernard Goumou se dit-il que son heure est enfin venue ? C’est probable tant cet homme, par ailleurs chargé du Commerce, de l’Industrie et des Petites et moyennes entreprises, convoitait le poste. L’option pourrait-elle convenir au président de la transition ? « C’est un candidat potentiel, répond un observateur de la vie politique guinéenne. Le ministre Djiba Diakité s’adresse à lui en l’appelant “Monsieur le Premier ministre”. Ce n’est pas anodin. »

À Lire Guinée : Mohamed Béavogui reprendra-t-il son rôle de Premier ministre ?

Dans la presse guinéenne fleurissent des superlatifs vantant ses premières mesures, telles que le gel du budget de souveraineté de la primature. Des tribunes soulignent la qualité de son parcours académique et ses capacités managériales… À n’en pas douter, l’intéressé entend tout faire pour conserver un pied dans la place.

Pari réussi