Économie

Côte d’Ivoire, Sénégal, France… Les relations d’affaires de Pathé Dione

L’emblématique figure des assurances panafricaines (et désormais aussi des banques) dispose d’un vaste réseau qu’il s’est constitué au fil de son parcours.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 26 août 2022 à 15:24

Le réseau de Pathé Dione. © Montage JA

GR_ 36_Pathe Dione2

GR_ 36_Pathe Dione2

Le capitaine d’industrie a réussi à transformer l’essai, de l’assurance vers la bancassurance, après l’acquisition de Banque populaire de l’épargne et du crédit (BPEC) du Togo à la mi-2018, « rebrandée » Sunu Bank Togo. Aujourd’hui, Pathé Dione met la main sur la Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Sénégal (Bicis), filiale de BNP Paribas. Le groupe Sunu du très discret financier franco-sénégalais est en effet parvenu à un accord, à la fin de juillet, pour l’acquisition des 54,11 % de la Bicis détenus par le géant français de la banque.

La banque – et le pays – ne sont pas dépourvus de toute logique dans la stratégie du vieux routier des assurances. Lui qui a fondé le groupe Sunu en 1998 sur un coup de poker après la fusion des assureurs Axa et UAP et qui a déjà tenté d’acquérir avec le capital-investisseur AfricInvest, BNP Burkina Faso.

À Lire Regain d’appétit de Sunu, le groupe du très discret Pathé Dione

Présent dans plus de 17 pays en Afrique subsaharienne et avec près de trente filiales et affiliés, le groupe Sunu qui représentait en 2020 un chiffre d’affaires de plus de 206 milliards de F CFA (310 millions d’euros), est le leader de l’assurance-vie dans la zone Cima (Conférence interafricaine des marchés d’assurances). Installé à Abidjan après avoir vécu de longues années en France, en région parisienne où le siège du groupe Sunu est établi, mais Franco-Sénégalais de naissance et de cœur, Pathé Dione a su cultiver un tissu de relations d’affaires multiculturelles pour accroître son empreinte. Tour d’horizon.

GR_ 36_Pathe Dione3

GR_ 36_Pathe Dione3