Politique

Côte d’Ivoire : Damana Pickass, du syndicalisme à la politique

Ancien de la Fesci, militant historique du FPI, Damana Adia Médard, dit Damana Pickass, est l’un des hommes de confiance de Laurent Gbagbo, qui compte sur lui pour l’implantation de son parti, le PPA-CI.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 17 août 2022 à 16:57

Damana Pickass, secrétaire général du Parti des peuples africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI), le 5 décembre 2018. © Ruth McDowall pour JA

C’est l’homme qui, le 30 novembre 2010, a arraché des mains du porte-parole de la Commission électorale la feuille des résultats partiels donnant la victoire à Alassane Ouattara. Mais, en ce jeudi 4 août, c’est un homme posé et mesuré qui nous reçoit dans sa villa de Feh Kessé, près de Bingerville. Damana Adia Médard, dit Damana Pickass, y est installé avec sa famille depuis son retour d’exil du Ghana, le 30 avril dernier. Il est à peine 11 heures, mais sa salle d’attente est déjà pleine.

Ce proche de Laurent Gbagbo est un poids lourd du nouveau parti créé par l’ex-président, le Parti des peuples africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI), dont le congrès constitutif a eu lieu en grande pompe le 17 octobre 2021, quelques mois après le retour de l’ancien chef d’État. C’est à ce quinquagénaire, jadis tonitruant, que Gbagbo a décidé de confier le secrétariat général de son parti, « une marque de confiance pour celui qui fait partie des mieux formés idéologiquement », reconnaît un membre de l’entourage de Laurent Gbagbo. Si Pickass est considéré, malgré ses 52 ans, comme une figure centrale de la « jeune garde » du parti, son militantisme et son engagement politique aux côtés de Gbagbo, datent de plus de 30 ans.

La naissance de la Fesci