Actualités

Guinée : l’ancien ministre Damantang Albert Camara remis en liberté

Après un bras-de-fer juridique, l’ancien ministre de la Sécurité d’Alpha Condé a été libéré ce mercredi 10 août. Un espoir pour les autres caciques de l’ancien régime encore détenus.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 11 août 2022 à 11:44

Damatang Albert Camara. © Aboubacarkhoraa Creative Commons

« C’est la réjouissance », s’exclame Me Sékou Koundiano, l’avocat de Damantang Albert Camara, joint par Jeune Afrique mercredi 10 août, quelques heures après la libération de son client. Casquette vissée sur la tête, maillot du Real Madrid sur le dos, l’ancien ministre de la Sécurité et de la Protection civile d’Alpha Condé est sorti de la Maison centrale de Conakry en début d’après-midi. En compagnie de sa femme, l’ex-prisonnier a rejoint son domicile de Coléah, un quartier de la proche banlieue, au sud de Conakry. Il y régnait une ambiance empreinte « d’émotions, des pleurs de joie. Il y avait beaucoup de monde : la famille, les amis, les voisins, ses ancien collègues de Total… », décrit un des visiteurs.

À Lire Guinée : le combat de Damantang Albert Camara, ancien ministre d’Alpha Condé, pour recouvrer la liberté

Damantang Camara est libre après trois mois et vingt jours d’incarcération et un long bras-de-fer avec Aly Touré, le procureur spécial près la Cour de répression des infractions économiques et financières (Crief) qui le poursuit pour des faits présumés « de détournements de deniers publics, d’enrichissement illicite, de blanchiment d’argent, de corruption et de complicité ». Au même titre que ses autres anciens collègues, membres du gouvernement d’Alpha Condé renversé le 5 septembre par le colonel Mamadi Doumbouya.

Bataille juridique