Économie

RDC : les promesses économiques d’Antony Blinken

Outre les tensions avec Kigali et la présidentielle de 2023, le secrétaire d’État américain a discuté partenariats économiques stratégiques, appui au commerce et investissements avec les autorités congolaises.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 11 août 2022 à 15:26

Le Secrétaire d’État américain Antony Blinken avec le président de la RDC Felix Tshisekedi à Kinshasa, le 9 août 2022. © Andrew Harnik / POOL / AFP

Après l’Afrique du Sud, Antony Blinken était à Kinshasa ces 9 et 10 août pour la deuxième étape de sa tournée africaine qui l’a ensuite conduit au Rwanda. Principal objectif de son escale congolaise ? Consolider les liens établis avec ce pays depuis les années 1960, alors que le rival chinois y est bien implanté et que l’influence russe se renforce un peu partout sur le continent.

À Lire RDC – États-Unis : l’influent ambassadeur Mike Hammer sur le départ

Il faut dire que les intérêts économiques y sont nombreux, notamment à cause des mines de cobalt, de coltan ou de cuivre, qui demandent des investissements et un appui commercial stratégique. En un peu moins de 48 heures, Antony Blinken a eu l’occasion de rencontrer le président Félix Tshisekedi, mais aussi plusieurs responsables du gouvernement et des membres de la société civile. Même si les discussions ont notamment porté sur le conflit opposant Kinshasa à Kigali autour de la question des M23, plusieurs sujets économiques ont été abordés.

À Lire Crise RDC-Rwanda : quelles conséquences économiques ? L’analyse de Fitch

D’après la déclaration officielle du chef de la diplomatie congolaise Christophe Lutundula, les finances et l’économie, et plus précisément le programme d’investissements étrangers, l’exploitation des ressources naturelles et le développement des industries, ont été longuement abordés.