Société

Tunisie : pourquoi Ennahdha s’inquiète

Un sondage d’intentions de vote inquiète au plus haut point les islamistes d’Ennahdha, au pouvoir en Tunisie.

Mis à jour le 23 juillet 2013 à 20:07

Le conseil consultatif d’Ennahdha n’en mène pas large. Moins à cause d’un hypothétique contrecoup en Tunisie de la destitution de l’Égyptien Mohamed Morsi que des résultats d’un sondage commandé à un institut britannique. À en croire cette enquête, le parti islamiste au pouvoir ne recueillerait que 12 % des intentions de vote aux législatives censées se tenir à la fin de l’année. Remonter la pente sera d’autant plus difficile que, selon une source diplomatique, le Qatar aurait réduit le financement qu’il octroyait au gouvernement tunisien et à Ennahdha.