Économie
 © Photomontage : Jeune Afrique

Cet article est issu du dossier

Les rois du business en Afrique

Voir tout le sommaire
Économie

Astral Aviation, le leader kényan du cargo qui a débuté « sans business plan »

« Les rois du business » (4/5). Smartphones chinois, poissons frais ou vaccins anti-Covid… La compagnie kényane lancée il y a vingt-deux ans a su s’imposer dans le petit monde des compagnies aériennes 100 % cargo en Afrique.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 2 septembre 2022 à 15:59

Un Boeing 757 d’Astral Aviation. © etstudios-ke, all rights reserved.

« En septembre, la Chine se réveillera. Nous aurons alors une fenêtre d’opportunité jusqu’en janvier, avant les festivités du Nouvel An chinois, qui ralentiront à nouveau l’économie pendant un mois ou deux », veut croire Sanjeev Gadhia, qui s’exprimait le 30 juin au Cap, lors de la conférence AviaDev Africa.

Comme beaucoup d’acteurs du commerce international, le fondateur d’Astral Aviation, le spécialiste kényan de l’aviation cargo, s’impatiente devant la fermeture du géant asiatique et le ralentissement de son appareil de production, qui freinent son activité en direction d’Hong-Kong, de Shanghai ou de Pékin. Cela n’a cependant pas empêché la compagnie 100 % cargo de transporter plus de 70 000 tonnes de fret en 2021 et plus de 30 000 au premier semestre 2022. Elle devance ainsi de peu son compatriote Kenya Airways, qui affiche près de 64 000 tonnes transportées en 2021.

À Lire Ethiopian Airlines, Air Algérie, Royal Air Maroc… malgré la baisse du fret, l’investissement continue

Pas mal, pour